Date de création du document : 2005-09-08
Date de dernière mise à jour du document : 2018-04-16

Catalogage des documents en écritures non latines

Principes généraux

Règles de catalogage


Référence

Données codées

Zones doublées

Sous-zones $6 et $7

Modalités de saisie


Généralités

Cas particuliers

Affichage dans WinIBW


Affichage liste

Affichage UNIMARC

Affichage ISBD

Affichage public

Export vers les SIGB

Haut de pagehaut de page

 

Principes généraux

La langue de catalogage est le français.

On ne catalogue en caractères originaux que les documents en écriture non latine.

Toute zone dans laquelle les caractères non latins sont autorisés est obligatoirement doublée par une zone romanisée. Lorsqu'une zone est doublée, celle en caractères originaux se place en première position.

Pour éviter la création de doublons :

Haut de pagehaut de page

 

Règles de catalogage

Références

Manuel Unimarc : Format bibliographique. 4e édition
§ 3.10 Traitement d'alphabets différents (pp. 10-12).

Haut de pagehaut de page

 

Données codées

 

Exemples :  
   


 
   

 

 


 
   
   

Haut de pagehaut de page

 

Zones doublées

La plupart des zones descriptives doivent être écrites deux fois :

NB : Les zones contenant les données dans l'écriture du document peuvent contenir aussi des données en caractères latins.
Par exemple, dans la zone 210 en écriture non latine, la mention de copyright ($d) est toujours écrite dans la langue de catalogage - donc en caractères latins et en français dans le Sudoc (voir exemple notice complète).

Les zones concernées sont :

Il existe cependant des exceptions :

Dans tous les autres cas :

Haut de pagehaut de page

 

Sous-zones $6 et $7

$6 : la sous-zone $6 doit être présente dans chaque zone doublée.

Elle contient un numéro d'appariement à deux chiffres, identique dans les $6 de chaque zone doublée. Les numéros seront différents pour chaque paire de zones doublées. Seul ce numéro est à saisir (quant au code d'appariement prévu par UNIMARC standard (a = autre écriture), il ne sera pas saisi mais généré automatiquement à l'export).

 

$7 : la sous-zone $7 doit être présente dans chaque zone doublée.

Elle contient le code de l'écriture des données de la zone. Les valeurs sont identiques à celles définies en 104 $d (alphabet du titre ; UNIMARC 100, pos. 34-35).

 

Exemple :  
   

 
   
   

Exemple de notice complète  
   


 
   
   

Haut de pagehaut de page

 

Modalités de saisie

Généralités

Lorsqu'une zone est doublée, la zone en caractères originaux se place en première position.

Dans la mesure où la translittération automatique d'une zone en écriture originale n'est pas encore possible dans WinIBW le catalogueur devra créer toutes les zones.

Lorsqu'un diacritique doit être associé à un caractère, il doit être saisi après le caractère auquel il s'applique.

Mots en caractères non latins dans une zone en caractères latins :
Dans l'exemple L'hybris dans la tragédie grecque (M. Dirat, 1973), le mot " hybris " peut être écrit en grec. Cependant, un mot présent dans une zone en caractères latins ne justifie pas le doublement de la zone (l'alphabet du titre est bien latin, et non grec). Le mot en caractères non latins, isolé, peut être translittéré entre crochets après avoir été saisi, pour éviter cet affichage dans les systèmes non compatibles avec Unicode : L' ????? dans la tragédie grecque (M. Dirat, 1973).

Haut de pagehaut de page

 

Cas particuliers

Traitement des symboles scientifiques

Les symboles et caractères utilisés en mathématiques, physique, chimie, économie, etc. font l'objet d'un traitement particulier.

Utilisables avec tous les alphabets, ils ne peuvent se voir attribuer un code d'écriture particulier. Le doublement des zones n'est donc pas possible. Mais leur saisie les rendra illisibles dans les systèmes locaux non compatibles avec Unicode, et les lecteurs seront privés des informations pertinentes des zones concernées. De plus la recherche, dans le catalogue, d'une molécule ou d'une formule donnée sera impossible au clavier.

Il faut donc saisir une forme développée du symbole en caractères latins, qui restitue l'information aux systèmes non compatibles Unicode, et qui permette la recherche du symbole par interrogation au clavier.

La forme développée doit être saisie en toutes lettres à côté du symbole, entre crochets droits, [xxx], comme une information ajoutée par le catalogueur. Ce développement est rédigé dans la langue du document pour permettre une recherche homogène sur les termes de la zone (de la même façon qu'un nombre est aujourd'hui transcrit dans la langue du document).

Traitement des degrés et des valeurs en exposant

Il n'y a pas d'autre solution qu'une étude au cas par cas, de la responsabilité du catalogueur, qui voit s'il y a lieu ou non de développer un signe qui ne sera pas décodé par les systèmes locaux non compatibles avec Unicode. Pour le " degré ", il n'est pas souhaitable de saisir ce terme autant de fois que le symbole est utilisé dans une zone de coordonnées géographiques. D'autre part aucune transcription n'apparaît satisfaisante. En l'absence d'un paramétrage spécifique du SIGB, il n'y a pas d'autre possibilité que la correction des notices dans le système local.

Haut de pagehaut de page

 

Affichage dans WinIBW

Affichage liste

L'affichage bref privilégie la forme en écriture originale quand elle existe.
Selon l'alphabet du document, un même nom d'auteur apparaîtra, soit sous sa forme en caractères latins, soit sous sa forme en caractères originaux.

En revanche, l'affichage bref d'une notice d'autorité sera toujours en caractères latins (ex. : notice n°3).

 

Exemple :  
   


 
   
  • Notice n°9 : le document est en français ; c'est donc la forme latine du nom de l'auteur qui apparaît.
  • Notice n°10 : le document est en cyrillique mais le titre est translittéré ; comme auparavant, c'est la forme latine du nom de l'auteur qui apparaît.
  • Notice n°5 : le document est en cyrillique, catalogué en caractères originaux ; c'est donc la forme cyrillique du nom de l'auteur qui apparaît.

 
   
   

Haut de pagehaut de page

 

Affichage UNIMARC

En UNIMARC, les zones sont affichées par couples dans l'ordre des étiquettes.

Exemple :  
   


 
   
   

Haut de pagehaut de page

 

Affichage ISBD

La notice en caractères originaux est affichée en première position, suivie de sa forme en caractères latins. Les accès matière sont affichés une seule fois à la suite des deux formes de la notice.

Exemple :  
   


 
   
   

Haut de pagehaut de page

 

Affichage public

Les zones doublées sont affichées par couples, en face du libellé correspondant.

Exemple :  
   


 
   
   

Haut de pagehaut de page

 

Export vers les SIGB

Chaque établissement recevra, selon ses options de transfert :

Haut de pagehaut de page