Date de création du document : 09/01/2006
Date de dernière mise à jour du document : 09/01/2006

Notices d'autorité Notices bibliographiques Données locales Données d'exemplaire Centres de ressources
Zone : 700 710 715 716 720 730 740 750

7XX BLOC DES FORMES PARALLELES

Afin de permettre de rendre compte de certaines des spécificités des normes françaises (Z 44-060 pour les collectivités ; Z 44-061 pour les noms de personnes et les titres), les zones 7XX du format Unimarc(A) sont utilisées dans le Sudoc mais pas telles que leur emploi est défini dans le Manuel Unimarc (A), 2e éd.

Conception française de la forme parallèle

La notion de "vedette parallèle" fait référence à la possibilité donnée par les normes françaises, sous certaines conditions, de choisir entre plusieurs formes (le plus souvent 2) pour établir le point d'accès d'une entité. Ces formes se différencient par la langue ou par l'écriture.

En règle générale, une entité est décrite avec une forme normalisée unique de sa vedette (2XX). Celle-ci sert de point d'accès dans les notices bibliographiques du catalogue. Il n'est alors pas question de vedette dite "parallèle", formulée dans une autre langue et/ou dans une autre écriture, pas plus que de zone 7XX.

Entrent dans cette catégorie, sauf exceptions :

Cependant, les normes envisagent des cas où une entité peut etre potentiellement décrite par plus d'une forme (sur des critères de destinationa infra- ou internationale du catalogue). Ceci signifie toutefois que pour un catalogue donné, même s'il existe une alternative initiale au moins, le choix de la vedette 2XX est fait une fois pour toutes pour ce catalogue tandis que la (ou les) forme(s) alternative(s) sont ensuite traitées comme de simples variantes du nom de l'entitée (forme rejetées 4XX).

Dans le Sudoc, parce que les notices sont destinées à etre récupérées dans chacun des systèmes locaux des bibliothèques participant au réseau, les formes alternatives restent identifiées comme autant de vedettes dites "parallèles", entrées en zone 7XX et ainsi différenciables des formes rejetées 4XX "ordinaires". Ceci permet à chaque établissment de conserver l'opportunité de faire des choix de vedete autre que ceux du catalogue Sudoc lui-meme.

Note : Cette manière de faire est copiée de celle de la Bibliothèque nationale de France qui est à l'origine de ce traitement particulier des alternatives proposées par les normes et de cette adaptation des zones 7XX du format Unimarc(A) dans ses propres fournitures de notices d'autorité.

Sont dans ce cas :

C'est donc cette "valeur" de la forme ("courante" ou "internationale") qui est codée en position 0 du $9.

Ce codage permet, pour une bibliothèque qui souhaiterait dans son catalogue adopter une option différente de celle retenue dans une notice d'autorité donnée, d'identifier les différentes formes valides d'une vedette au regard des normes françaises.

Zone : 700 710 715 716 720 730 740 750

Cette forme normalisée du nom a valeur de forme internationale.
Celle-ci est qualifiée par défaut de "forme à valeur internationale" (ou parfois "forme savante") et figure dans le format sous l'intitulé "forme savante ou à valeur internationale" (pos.0 = 0).
Quelle est l'intérêt de gérer des vedettes parallèles 7XX? Le Sudoc est tout à la fois un outil de catalogage partagé alimentant des systèmes locaux et un catalogue collectif. Il a été jugé qu'en tant que fournisseur de notices, le Sudoc devait permettre à chacun des établissements participant au réseau Sudoc de conserver dans son système local ses choix propres lorsque ceux-ci sont proposés par les normes. C'est ce qui a conduit à gérer les vedettes parallèles. En effet, les bibliothèques du réseau Sudoc disposent de systèmes locaux divers : gérant ou non des notices d'autorité, des renvois dans les index, ... ; gèrent des fonds de nature différente pour des publics différents. En tant que catalogue, le Sudoc, comme tout catalogue, est conduit à faire son propre choix des vedettes à afficher comme points d'accès dans les notices bibliographiques. Mais ce choix ne convient pas nécesairement à tous. La gestion rigoureuse dans les notices d'autorité de vedettes parallèles associées aux codes de langues et/ou de translittération offre la possibilité technique pour les établissements qui le souhaitent de basculer en vedette la forme saisie en vedette parallèle dans la notice d'autorité du Sudoc Quelle "valeur" faut il donner aux formes saisies en vedettes parallèles 7XX dans son système local? Note : La proposition qui suit n'a pas valeur d'obligation. C'est une simple suggestion qui vise à aider les bibliothèques qui se sentiraient perplexes devant ces éléments de format traités dans le Sudoc de manière particulièrement atypique. Hors du contexte de gestion technique de la paire Vedette 2XX / Vedette parallèle 7XX, la vedette parallèle a au sein du catalogue Sudoc une valeur de forme rejetée 4XX "ordinaire". C'est ainsi qu'elle est traitée dans les index du catalogue Sudoc. Dans un système local donné, il parait souhaitable intellectuellement qu'il en soit de même et même, dans la mesure où le système local n'est pas lui-même fournisseur de notices d'autorité dans un contexte de réseau et de choix de vedettes comparables à celui du Sudoc, il est à tout fait envisageable que les vedettes parallèles 7XX soit converties en formes de renvoi 4XX sans signe distinctif particulier.