Le dédoublonnage

6.2. Principe et modalités techniques de la fusion d’autorité

En cas de doublon, la notice préférée est toujours la plus ancienne, à savoir celle qui a le plus petit numéro identifiant (PPN). Cette règle est à appliquer systématiquement.

La fusion est techniquement déclenchée en ajoutant dans la notice à fusionner une zone 024 du type :

024 $aA<ILN>$bM$3 PPN de la notice préférée

Le programme associé à la table A<ILN> est activé quotidiennement vers 19h00. Il faut donc attendre cette heure-là pour voir l'effet de cet ajout. Pour voir l’ensemble des notices prêtes à être dédoublonnées, i.e. avec une zone 024, on peut balayer l’index SIM avec les commandes suivantes : BAL SIM A<ILN> pour afficher les notices à dédoublonner d’un ILN donné, BAL SIM A ? pour afficher toutes les notices à dédoublonner.

Exemple : Je suis correspondant autorités de l’ILN 050. Si la notice B (PPNB) est en doublon avec la notice A (PPNA, PPNA < PPNB, A étant plus ancienne), je vais créer dans la notice B la zone suivant :

024 $aA050$bM$3 PPNA

…afin que la notice B disparaisse au profit de la seule notice A.

Côté liens bibliographiques et liens entre autorités, le programme remplace le PPN doublon par le PPN de l'autorité préférée dans tous les points d'accès de toutes les notices bibliographiques ou autorités liées à l'autorité doublon.

La notice doublon se retrouve ainsi sans lien à une autre notice. Le programme la supprime (ajout d’une zone 007) et ajoute dans la notice préférée une zone 839 avec le PPN de la notice fusionnée. (La notice fusionnée reste cependant accessible uniquement par une recherche à partir de son PPN : commande CHE <PPN de la notice préférée> ).

Côté contenu de la notice autorité, le programme rapatrie dans la notice préférée les identifiants présents dans la notice à fusionner (sans vérifier s’ils s'y trouvent déjà) :

Il ne fait rien d'autre. [1]



[1] Nota Bene : Aucun rapprochement ou comparaison de notices d'autorités par un programme qui permettrait d'identifier des "candidats doublons" n'ayant fait ses preuves (par manque d'éléments réellement significatif dans les notices d'autorité), le statut "B" (en zone 008) utilisé dans le Sudoc pour identifier des candidats doublons bibliographiques n'est pas utilisé pour les autorités.