Exemplarisation automatique

Chapitre 2. Evaluation du taux de recouvrement

Avant de procéder à une exemplarisation automatique, l’établissement peut procéder à une évaluation du taux de recouvrement : cela lui permettra d’analyser la faisabilité de l’opération (estimation, à partir d’un échantillon, du nombre d’exemplaires qui seront créés automatiquement) et d’estimer la charge de travail restante (estimation du nombre d’exemplaires qu’il faudra ensuite créer « à la main »).

L'établissement établit lui-même le taux de recouvrement entre son fonds et le Sudoc en lançant un programme à partir de l’application SelfSudoc : à partir d’un fichier rassemblant les notices choisies pour constituer un échantillon représentatif des fonds possédés, ce programme balayera le Sudoc et fournira le taux de recouvrement (= % de notices du fichier-échantillon se trouvant déjà dans le Sudoc).

Quand les notices sont pourvues d'un ISBN, c'est ce dernier qui sert de clef de recherche.

Quand les notices en sont dépourvues, c'est une requête décrite plus bas qui permet d'interroger la base.

Le taux de recouvrement d'une bibliothèque généraliste (et jeune) est maintenant de près de 90%. Celui d'une bibliothèque spécialisée peut naviguer entre 30% et 70%.