Le correspondant catalogage

3.1. Représentation de l’établissement auprès de l’ABES

Lorsque l’ABES souhaite échanger avec un établissement du réseau Sudoc à propos de sa production catalographique, elle ne doit avoir qu’un seul interlocuteur identifié (en plus du coordinateur local), et ce pour des raisons de clarté et de rapidité des échanges.

Exemple d’échange entre l’ABES et un correspondant catalogage

Question de la cellule d’assistance de l’ABES :

« Bonjour, la cellule d'assistance a été saisie d'une demande de correction de données (ci-dessous) sur la notice ppn 071060308, créée par une bibliothèque de votre ILN (le RCR XXXXXXXXX). Nous ne pouvons procéder à la correction, n'ayant pas l'ouvrage en main. Auriez-vous la gentillesse de vérifier, et si nécessaire, de corriger la-dite notice ? »

Réponse du correspondant catalogage :

« Bonjour Il s'agissait bien, comme le disait votre interlocuteur, d'un conflit page de titre / 1ère de couverture C'est désormais corrigé »

Le correspondant catalogage doit donc figurer dans l’annuaire des correspondants spécifiques, accessible à partir du guide méthodologique de WinIBW. Doivent être renseignés dans cet annuaire les champs suivants :

C’est le coordinateur local du Sudoc qui, lors de la nomination de son collègue au titre de « correspondant catalogage », se chargera de communiquer à l’ABES (guichet ABESstp > guichet Sudoc espace pro ) ces renseignements.

En tant que représentant de son établissement, le correspondant catalogage peut participer aux éventuels groupes de travail initiés par l’ABES sur des questions de catalogage.

Il peut, avec l’accord de sa direction, participer aux « journées ABES » et en assurer le compte-rendu auprès de ses collègues.